NOCTURNA: SCÈNES DIFFICILES DU FILM

 

Mises en danger

Quelques scènes mettent le héros  de NOCTURNA en péril. Tim tombe du toit et risque de s’écraser. Les lumignons de plus en plus nombreux courent après lui en le traitant de kidnappeur. Le noir apparaît brusquement et dans une grande violence visuelle et auditive, il risque de faire noyer son ami le Berger des chats.

Pressions

Tim a envoyé un ballon dans une cave obscure, le hero de NOCTURNA a la pression de ses camarades pour aller le rechercher. Il ne le fait pas et se fait voler un objet qu’il aime. Tout le groupe semble se retourner contre lui, il se retrouve dans le noir et a peur. le film en streaming vf est visible sur le filmvf.stream

Tristesse

Les adultes dénigrent l’enfance qu’ils prétendent juste présente pour faire perdre du temps et faire du bruit. Tim qui a l’impression qu’il ne peut compter sur personne, qui pense qu’il est responsable de la destruction de Nocturna si toutes les étoiles disparaissent avec des moments de désespoir ou l’on a l’impression que les étoiles sont mortes et presque tous les luminions ont été détruit par l’ombre.

Inconnu

Mocka, le grand chef, cache quelque chose à Tim « il a mordu à l’hameçon », le scénario est bien complexe, l’explication viendra vers la fin de l’animé.

Bande d'annonce du film Nocturna

 

 

 Un très beau film, poétique et bien réalisé même si l’esthétique des enfants peut rebuter au premier abord. Autour d’un enfant qui se retrouve sans sa maman, ses parents, un peu comme votre enfant quand il est seul dans son lit. Nocturna est un monde magique, plutôt déstabilisant où les marchands de sable sont des chats, où de bizarres personnages s’occupent de la nuit, et où il y a des étoiles qui s’éteignent. Pour voir films il faut pouvoir entrer dans ce monde. Quelques notes d’humour, sont des parodies de situations de bureau. Un film qui traite de la peur du noir qu’il vaut mieux ne pas montrer aux petits enfants qui ont peur du noir. Il est sombre et le monstre ombre est effrayant.

Nocturna, la nuit magique

Nocturna, la nuit magique est un long métrage d'animation franco-espagnol de Victor Maldonado et Adrian Garcia sorti en France le 24 octobre 2007. C'est un dessin animé relatant une intrigue fantastique et poétique destinée à un jeune public.
Tim est un petit garçon qui vit dans un orphelinat. Un soir, Tim remarque l'absence de son étoile. Partant à sa recherche, il va bientôt découvrir un monde magique aussi incroyable qu'insoupçonné qui évolue chaque nuit pendant que tout le monde dort. Mais ce monde est en danger...

Fiche technique

Titre : Nocturna, la nuit magique
Réalisation et scénario : Victor Maldonado et Adrian Garcia
Streaming: voir le film complet et gratuit et sans inscription
Production : Philippe Garell et Julio Fernández
Montage : Félix Bueno
Musique originale : Nicolas Errèra
Création des décors : Alfredo Torres
Direction artistique : Adrià García, Víctor Maldonado
Sociétés de production : Filmax animation, Castelao Production, Bren Entertainment, en association avec Gebeka Films
Distribution : Filmax Entertainment (Espagne, cinéma), Gebeka Films (France, cinéma)
Streaming: Fullstream
Pays :  France,  Espagne
Langue : espagnol
Durée : 80 minutes
Format : 1.85, couleur
Genre : conte fantastique / animation
Date de sortie :
24 octobre 2007 ( France)
9 septembre 2007 ( Canada)

SYNOPSIS

Dès l'instant où Tim, assis sur le toit de l'orphelinat, a vu Adhara sa minuscule étoile toute fragile tomber du ciel, il a senti que quelque chose ne tournait pas rond.
S'il ne s'était pas penché pour voir où elle était tombée, il n'aurait pas glissé du toit et n'aurait pas été secouru par le Berger et son incroyable horde de chats.
Dans le monde de Nocturna, une ribambelle de petites créatures travaillent pour faire de la nuit un endroit magique où tout est possible.
L'arrivée inattendue de Tim et les rencontres qu'il fera tout au long de sa quête lui donneront-ils la force et le courage de surmonter sa peur du noir ?

Critique

Au moment de sa sortie en France fin octobre 2007, le film reçoit un accueil favorable de la critique. Parmi les critiques les plus favorables, celle de Studio Magazine1, qui donne au film une note de 3,5 sur 5, juge le film « aussi original que poétique », en apprécie l'univers (qu'elle rapproche du cinéma de Guillermo del Toro) ainsi que l'évocation subtile de la peur du noir. Ouest France2 donne au film trois étoiles sur quatre et apprécie « un climat de poésie et de rêve joliment original, concoté par un tandem d'auteurs espagnols très inspirés ». Dans Télérama3, Cécile Mury apprécie l'« univers esthétique inédit et cohérent » qui résulte d'influences nombreuses, « de Jules Verne à Caro et Jeunet ou Tim Burton ». Elle analyse la démarche créative du film (imaginer un univers cohérent pour expliquer toutes les frayeurs et incidents nocturnes redoutés par les petits enfants), la rapproche de celle de Monstres et Cie de Pixar, et estime le résultat « idéal pour apaiser les terreurs nocturnes et stimuler les rêves ».

Plus nuancés, Renaud Baronian et Pierre Vavasseur, dans Le Parisien4, affirment : « Cette étonnante digression sur les terreurs nocturnes des jeunes enfants s'appuie sur un joli graphisme à l'ancienne, inspiré de Hayao Miyazaki, Tim Burton et Murnau, sans toutefois atteindre le niveau de ces grands maîtres du 7e art. Mais ce premier film (...) mérite tout de même le détour. »